321assurancechien

Le dogue allemand et ses problèmes de santé

Une étude britannique faite sur un échantillon de plusieurs centaines de dogues allemands a permis de conclure que cette race de chien ne vit pas plus longtemps que les autres avec son espérance de vie moyenne de 6,83 ans. Quoique d’autres expériences démontrent que le dogue allemand peut vivre jusqu’à 9 ans, c’est peu par rapport à l’espérance de vie de la majorité des membres de la gente canine. La principale raison est d’ordre sanitaire.

La fragilité du dogue allemand

Si 50 % des dogues allemands qui furent l’objet de la même étude britannique citée plus haut trépassèrent avant l’âge de 7 ans, près de 25 % souffrirent d’une cardiomyopathie, 15 % furent victimes d’une torsion de l’estomac et 8 % moururent à cause de leur vieillesse. Cela prouve que l’état de santé de cette race est fragile. Il faut donc lui accorder une attention particulière de ce côté-là. Le mieux serait de faire suivre son alimentation par un bon vétérinaire, car c’est le premier garant de sa santé. Le suivi sera surtout fait durant son jeune âge parce que ce molosse grandit très vite, alors que sa nourriture doit varier en quantité et en qualité en fonction de sa taille. Sa souscription à une mutuelle pour animaux doit également faire partie des priorités de son maître, car l’intervention fréquente du vétérinaire à cause de sa fragilité risque de revenir assez cher.

Les maladies auxquelles est exposé le grand danois

Entre parenthèses, le grand danois est une autre appellation, à tort, du dogue allemand. Voici quelques détails sur les maladies fréquentes de cet Apollon de la gent canine :

  • La dilatation/torsion de l’estomac

Le grand danois est sujet à la dilatation ou à la torsion de l’estomac. Éloignez-le donc de toute source de stress pendant sa digestion. Fractionnez ses repas en plusieurs prises. Les efforts brusques sont aussi à éviter. D’ailleurs, quelques exercices physiques réguliers suffisent à ce chien qui n’est pas vraiment un grand sportif, ne serait-ce que pour préserver ses articulations.

  • Les problèmes articulaires

Le grand danois est prédisposé aux problèmes articulaires. C’est sans doute l’une des raisons pour lesquelles il ne supporte pas le froid. Quoiqu’il se complaise dans les vastes propriétés, autant le rentrer les nuits d’hiver. Malgré sa taille, il s’adapte très bien à la vie en appartement, n’étant pas envahissant. Il faut juste le sortir de temps en temps.

  • Les dysplasies

Outre les maux qui affectent les articulations, les dysplasies de la hanche et du coude peuvent atteindre le danois. C’est un peu à cause de sa taille. Afin de se prémunir de ces problèmes ligamentaires, évaluez le risque génétique du chiot dès l’achat. Il faut se renseigner sur ses parents. Ces derniers présentaient-ils ce défaut ?

  • Les troubles osseux

Les excès ou les carences dans l’alimentation du Deutsche Dogge favorisent les troubles de croissance de son squelette. On parle alors de la panostéite qui est une inflammation des os, et de l’hyperparathyroïdisme qui est une forme de faiblesse osseuse. L’ostéochondrite est l’épaississement du cartilage au niveau articulaire. Au plus haut degré de la maladie, le cartilage se fissure.